UPACA – Retour sur la Charte pour le développement durable des ports de plaisance et de pêche en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Les ports de plaisance et de pêche sont des espaces indissociables de la vie de la cité, des interfaces Terre-Mer au service du territoire et de l’ensemble des citoyens. Ce contexte a généré une démarche partenariale entre le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Union des Ports de Plaisance de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Monaco et d’autres acteurs référents* sur les ports de plaisance  pour aboutir à l’émergence d’une Charte pour le développement durable des ports de plaisance et de pêche en Provence-Alpes-Côte d’Azur, signée en décembre 2014.

Réunissant l’ensemble des acteurs, institutions et fédérations gravitant « sur » et « autour » des ports de plaisance et de pêche, cet instrument destiné aux ports de PACA se définit comme un trait d’union fédérateur pour  avancer ensemble vers les ports de demain : des ports durables et exemplaires.

L’engagement dans la Charte est une démarche volontaire, la seule obligation est de candidater à l’obtention de la certification européenne « Ports Propres ». En trois ans, 54 ports de plaisance et de pêche se sont engagés dans la charte et font l’objet d’un accompagnement personnalisé par l’UPACA.

Liens entre le port et l’arrière-pays, découverte et dégustation des produits de la mer, maintien des traditions maritimes locales, préservation et valorisation du patrimoine portuaire, émergence de marchés artisanaux dans les ports, travaux de mise en valeur des ports, développement de la vente du poisson des pêcheurs locaux, mise en place de formations pour le personnel des ports de plaisance, restauration écologique, nouveaux modes de consommation de la plaisance, accès à la mer pour tous, cale de mise à l’eau, équipements pour les sportifs et les associations, accueil des croisiéristes, professionnels du nautisme (…) sont autant de thèmes abordés au quotidien avec les ports, en concertation avec les divers acteurs et institutions concernés.

Mentionnons que cette Charte permet aux ports de plaisance signataires d’obtenir différentes subventions allant de 20 % à 70 % de la part des institutions. 55 projets en faveur des ports ont été initiés pour un montant total de plus de huit millions d’euros.

L’UPACA se félicite de ce travail commun et des impacts directs et indirects très positifs de la charte sur ces trois premières années. Elle invite les ports à s’y engager encore plus nombreux.

*Fédération des Industries Nautiques, Comité Régional des Pêches et des Élevages Marins, Fédération du Patrimoine Maritime Méditerranéen, Comités Régionaux Olympiques et Sportifs, Réseau mer.

 

 

778c6002fe90170623d02bb3bfb1533eC